Salle de presse

29/04/2019

Programme ARCHIPELAGO financé par le Fonds Fiduciaire d’ Urgence de l’Union européenne pour l’ Afrique

Appel à propositions

 

Date limite de soumission des offres : 23 juin 2019 à 23 heures (date et heure de Bruxelles)

 

+ Infos : INSTRUCTIONS pour soumettre une proposition

 

Le programme ARCHIPELAGO finance des initiatives du secteur privé qui contribuent à faciliter l’accès des jeunes au marché du travail en améliorant leur employabilité et leur formation professionnelle.

 

Le 1er appel à propositions prévoit un financement de 400.000 à 600.000 euros pour des projets de partenariat à mettre en œuvre dans les pays suivants : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Mauritanie, Sénégal et Tchad. La subvention couvre 100% du total des coûts éligibles de l’action.

 

Le programme ARCHIPELAGO finance des projets de consortiums composés d’au moins deux partenaires : l’un issu de l’un des pays africains couverts par l’appel à propositions et l’autre de l’un des États membres de l’Union européenne.

 

Les candidats doivent être des entités légales et à but non lucratif.

 

Les candidats seront des organisations de soutien aux entreprises, des centres de formation publics et privés et des organisations communautaires locales ayant une expérience de participation à des actions liées à la formation professionnelle et aux services d’aide au développement des entreprises.

 

Le programme ARCHIPELAGO finance les projets qui contribuent à mieux accorder l’offre (compétences disponibles sur le marché du travail) et la demande de travail (générée par le secteur privé local et la croissance économique productive) et alignés sur les quatre priorités suivantes :

  1. Le secteur privé et les jeunes sont conscients des possibilités offertes par l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) afin de mieux adapter l’offre de main-d’œuvre aux besoins du marché.
  2. Les jeunes sont formés et possèdent des compétences correspondant aux besoins du secteur privé et aux potentiels économiques et chaînes de valeurs identifiés
  3. Le développement économique local et l’entrepreneuriat sont renforcés
  4. Les performances et prestations de services des organisations d’appui aux entreprises et à l’entreprenariat ainsi que des centres de formation professionnelle dans la région du Sahel et du Lac Tchad sont améliorées.