Salle de presse

29/01/2020

PACERSEN pour la Modernisation de l’Agriculture et Création d’Emplois en Casamance

Kolda le 24 Janvier 2020. M. Moussa Baldé, Ministre de l ́Agriculture et de l ́équipement rural, Mme Irène Mingasson, Ambassadrice de l ́Union Européenne (UE) et M. Alberto Virella Ambassadeur du Royaume d’Espagne ont visité des fermes agricoles modernes individuelles et villageoises du Projet d’Appui à la réduction de la migration à travers la Création d’Emplois Ruraux au Sénégal PACERSEN. Cette visite concerne les réalisations de la composante Sud Est du PACERSEN gérée par le Bureau Technique de la Coopération Espagnole AECID. Ainsi, la délégation s’est rendue à Vélingara et Sedhiou en présence de M. El Hadj Malick Sarr, Directeur de l ́Anida.

 

Cette composante intervient dans les régions de Kolda, Sédhiou et Kédougou où 70% des bénéficiaires du projet sont des jeunes et des femmes et 25% de migrants de retour. L’AECID s’est engagée à installer 123 fermes agricoles modernes constituées de :

  • 23 fermes communautaires villageoises Naatangué de 15 hectares aménagées et équipées de réseaux d ́irrigation sous pression ainsi que des forages ;
  • 80 fermes individuelles familiales Naatangué d’un hectare chacune. Elles sont équipéesd’infrastructures de production intégrée (maraîchage, arboriculture, horticulture, élevage), et utilisent des infrastructures et équipements d’hydraulique villageoise. Ces fermes comprennent un habitat ;
  • 2 fermes individuelles familiales Waar-Wi regroupées par 10 afin de promouvoir une utilisation plus efficace des ressources.
  • Le PACERSEN propose des alternatives économiques viables à l ́immigration clandestine. La maîtrise des ressources en eau offre des possibilités d ́aménagement d ́exploitations agricoles favorisant à la fois la baisse de l ́insécurité alimentaire et l ́émergence d ́opportunités économiques et d ́auto-emploi pour les jeunes et les femmes.

 

Le projet a permis une réelle augmentation des revenus des bénéficiaires avec en moyenne un revenu annuel de 900.000 FCFA par producteur. Grâce à l ́engagement des 100 promoteurs individuels des fermes familiales et des 685 bénéficiaires directs de fermes villageoises.

 

Aussi, plus de 150 migrants de retour seront appelé à travailler dans les fermes, leur offrant ainsi de nouvelles perspectives d’intégration et de réussite au Sénégal “tekki fii”.

 

 

Note de presse: VISITE PACERSEN (PDF)