Salle de presse

23/08/2016

La Coopération Espagnole s’associe aux pays du Sahel dans sa lutte contre la sécheresse

La Coopération Espagnole, dans le cadre du Programme APIA- Programme pour la promotion de politiques inclusives dans les pays d’Afrique Subsaharienne de l’Agence Espagnole de Coopération (AECID)- a organisé en fin juillet un voyage d’études et d’échanges d’expériences entre institutions espagnoles et  responsables de Ministères d’Agriculture des pays du Sahel en matière de production agricole et d’irrigation, auquel ont participé aussi des responsables  des OTC de Mauritanie, du Mali et du Sénégal.


Les participants ont pu ainsi découvrir les politiques publiques espagnoles en matière de modernisation et de consolidation des terres irrigables, de planification des infrastructures de distribution et d’application de l’eau d’irrigation pour rationaliser l’utilisation des ressources, les instruments et procédés technologiques pour la gestion de terres irrigables et la prise en compte de critères environnementaux dans la gestion des zones d’irrigations, entre autres.


Pour cette raison, des zones irrigables de la Communauté de Valence et de la province de Cordoue ont été visitées ; des exemples d’irrigation traditionnelle efficiente et durable d’un point de vue technologique, ainsi que de techniques d’irrigation modernisées assurant un usage efficient de l’eau, ou la réutilisation de l’eau d’irrigation. La délégation africaine a visité aussi le projet VISA, mené par le Bureau de Cordoue du Conseil Supérieur d’Investigations  Scientifiques (CSIC) et mis en œuvre en Mauritanie comme exemple pratique en matière d’efficience dans l’utilisation de l’eau.


Le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement et le Groupe TRAGSA ont participé aussi à l’organisation de ce voyage d’études auquel  ont pris part des représentants du programme « initiative sur l’Irrigation au Sahel » (SIIP, son sigle en anglais) mené par le Comité inter états de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), ainsi que le responsable du programme SIIP à la Banque Mondiale.


Du côté espagnol, différents organismes, aussi bien publics que privés,  ont participé: le Centre d’Etudes et d’Expérimentation de Travaux Publics, le Centre National de Technologie d’Irrigations, la Société Publique d’Infrastructures Agricoles, la Confédération Hydrographique du fleuve Segura, le Conseil Supérieur d’Investigations  Scientifiques et des  entreprises spécialisées dans la fabrication d’équipements d’irrigation pour le secteur agricole.


Photo de Milagros Jiménez Sánchez: Visite à la communauté de terres irrigables du Jucar du Comité inter états de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS)