Salle de presse

29/04/2015

Lancement du “Projet d’amélioration de systèmes de stockage de riz paddy dans la vallée du fleuve Sénégal”

Le Comité de Pilotage du projet, réunit en date du 29 avril 2015 à Dakar, a validé le plan d’action du projet d’amélioration du système de stockage de riz paddy dans la vallée du fleuve Sénégal.

 

Le projet, exécuté par la SAED, avec un soutien de 0,5 M€ de l’AECID, vise à contribuer à l’amélioration de la sécurisation de la production rizicole dans la vallée du fleuve Sénégal (départements de Dagana et de Podor).

 

Ce projet vient appuyer les efforts du gouvernement sénégalais en vue d’opérer un ensemble de réformes dans le secteur agricole pour l’atteinte de l’objectif d’autosuffisance en riz d’ici 2017 dans le cadre du PRACAS. Pour l’atteinte de cet objectif, le Sénégal doit particulièrement s’appuyer sur l’accroissement des superficies et des rendements et la sécurisation de la production.

 

Ce projet contribuera à la sécurisation de la production rizicole à travers l’augmentation de la capacité de stockage de 10% et améliorera la qualité de stockage dans les départements de Dagana et de Podor.

 

Une première phase de ce projet, avec un budget de 2,27 M€ de l’AECID, a servi à l’installation de 17 magasins de stockage du paddy avec une capacité totale de 10.620 tonnes et a permis à la région de Saint-Louis d’accroitre sa capacité de 30% du potentiel stockable.

 

La deuxième phase du projet vise à réaliser 7 magasins de stockage dans les départements de Dagana et de Podor avec une augmentation  de 4.900 tonnes de la capacité de stockage de la production. Cela représente un accroissement de 10%, pour une capacité totale de stockage de 40% réalisée par l’AECID en tenant compte des 17 magasins déjà construits lors de la première phase.

 

Cette intervention est accompagnée d’un volet formation pour une meilleure gestion des infrastructures mis à la disposition des organisations des producteurs. De même il est prévu l’achat de transpalettes, de bascule et d’humidimètre pour le contrôle qualité.

 

Cette intervention améliorera les conditions de stockage et de sécurisation du crédit de campagne.